Aquarela - L’Odyssée de l’eau
    Viktor Kossakovsky
    Royaume-Uni, Allemagne, 2019, 89’
    Principale protagoniste du film, l’Eau apparaît ici dans toute sa splendide et terrible beauté. A travers le monde, des eaux glacées du lac Baïkal à Miami, en passant par l’ouragan Irma et les chutes Angel Falls au Venezuela, un incroyable tableau de la force de l’eau dans tous ses états.
    L’Arc d’Iris
    Vincent Barre, Pierre Creton
    France, 2006, 30’
    Au gré du temps
    Dominique Loreau
    France, Belgique, 2006, 47’
    Green Guerilla
    Bernard Gomez, Sylvaine Dampierre
    France, 2002, 63’
    A New York, c’est sur les béances de l’espace urbain que des groupes de citoyens ont semé et réalisé une utopie : créer des jardins communautaires sur les décombres. Les jardins sont de fragiles enclaves dans l’immensité de la ville, ils recèlent des traces de l’histoire humaine de New-York.
    L’Île
    Bernard Gomez, Sylvaine Dampierre
    France, 1998, 57’
    Fernand a travaillé trente-cinq ans chez Renault. Il loue depuis presque autant d’années un jardin à la pointe de l’île Saint-Germain, face à son usine aujourd’hui fermée et vouée à une démolition rapide.
    Nanga Parbat, la montagne tueuse
    Gerhard Baur
    Allemagne, 2019, 45’
    29 juin 2004 - 21h15. Il fait nuit noire lorsque Günter, Jörg, Christian et Markus atteignent le sommet mythique du Nanga Parbat (8125 m d’altitude), réalisant ainsi le rêve de leur vie. L’engrenage fatal qui va bouleverser le cours de l’expédition a pourtant déjà commencé…
    Racines lointaines
    Pierre-Yves Vandeweerd
    Belgique, 2002, 72’
    Le Songe de la lumière
    Victor Erice
    Espagne, 1992, 134’
    Ceci est l’histoire d’un artiste (Antonio López) qui essaye de peindre, pendant le temps de maturation de ses fruits, un arbre – un cognassier – qu’il a planté dans le jardin d’une maison qui lui sert désormais de studio.
    Tapiola
    Markku Lehmuskallio
    Finlande, 1974, 14’
    Un film qui dénonce la déforestation où Markku Lehmuskallio nous communique son expérience de sylviculteur et son pessimisme.