À la folie
    Wang Bing
    Japon, Hong Kong, France, 2013, 227’
    Un hôpital psychiatrique du sud-ouest de la Chine. Une cinquantaine d’hommes vivent en vase clos, dans le plus grand dénuement. Déviants, malades ou opposants, ils se heurtent quotidiennement à la violence de l’enfermement. Wang Bing les filme au plus près, faisant surgir quelques rais de tendresse dans ce sombre enfer.
    Les derniers jours d’une médecin de campagne
    Olivier Ducray, 2022
    Patrick Laine, 68 ans, exerce la médecine depuis 35 ans à Saulnot, petite commune de Haute-Saône. Passionné par son travail mais usé, il sait qu’il va devoir s’arrêter. Mais aucun successeur ne s’est présenté pour prendre le relais. Ses derniers mois d’exercice sont de plus en plus difficiles car s’approche ce qu’il a toujours voulu éviter : laisser ses patients sans médecin et sans soutien.
    Détail
    Avi Mograbi
    Israël, 2004, 8’
    Fait divers ordinaire dans les territoires occupés. Une famille palestinienne veut se rendre à l’hôpital : un blindé israélien, chargé de couper la route, l’empêche de passer. Face-à-face entre la masse aveugle du blindé et les silhouettes fragiles des hommes, entre la voix martiale du haut-parleur et le murmure à peine audible de la famille.
    Les Équilibristes
    Perrine Michel
    France, 2019, 99’
    On ne vient pas ici pour guérir, mais pour vivre le plus pleinement possible ses derniers jours. Ici, c’est un service de soins palliatifs. Au quotidien, des soignants font corps et s’écoutent les uns les autres, pour être au plus près des patients. En parallèle des scènes montrant une médecine pleine d’humanisme, la voix de la cinéaste se fait entendre. Elle accompagne, elle aussi, sa mère à travers la maladie. Quatre danseurs mettent en lumière la chronique de cet accompagnement.
    H6
    Yé Yé
    France, Chine, 2021, 117’
    L’hôpital du Peuple n°6 est l’un des plus grands de Shanghai. Ici se côtoient personnel médical, patients et familles aux vies bouleversées. À travers des histoires croisées se dessine un portrait de la Chine d’aujourd’hui entre hyper-modernisme et culture traditionnelle. Face aux aléas de la vie, la tendresse et le sens de l’humour chinois surgissent au moment où on les attend le moins, permettant à chacun de garder l’équilibre.
    L’homme qui répare les femmes
    Thierry Michel, Colette Braeckman
    Belgique, 2015, 112’
    Le docteur Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes, violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo. Sa lutte incessante, pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange. Menacé de mort, ce médecin vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice.
    Jusqu’à la mer
    Marco Gastine
    France, Grèce, 2021, 108’
    Dans un grand hôpital public d’Athènes, de graves accidentés sont accueillis au sein d’un service spécialisé par une équipe soignante exceptionnelle. Épaulés par leurs familles et leurs voisins de chambrée, ils mènent un combat quotidien pour retrouver une vie fonctionnelle, une existence autonome. Durant plusieurs mois ils luttent pour réapprendre des gestes élémentaires à la vie en société, tout ce qui fait un homme…
    Prendre Soin
    Bertrand Hagenmüller
    France, 2019, 80’
    Prendre soin est un documentaire d’immersion dans le quotidien de quatre soignants évoluant dans les unités Alzheimer de maisons de retraite. Aux côtés de Claire, Luca, Antoinette et Lika on découvre ce qui rend le soin possible, les gestes d’un métier méconnu, fait de patience, d’habileté, d’intelligence, de tendresse et souvent d’amour.
    Malgré la raison qui s’échappe et la mort qui approche, malgré le temps qui manque pour faire son travail, on est traversé par la beauté des échanges avec les résidents, la force des regards partagés et l’authenticité des liens qui se tissent. Loin des représentations habituelles, « Prendre soin » nous offre un regard poétique sur la relation qui se noue, jour après jour, entre soignants et résidents.
    Regards sur la folie
    Mario Ruspoli
    France, 1961, 36’
    En 1960, Mario Ruspoli tourne un film documentaire à l’hôpital psychiatrique de St-Alban, en Lozère. Décision courageuse à une époque où la folie est un sujet tabou, totalement occulté par la société.