L’Amérique fantôme
    Sophie Bruneau
    France, Belgique, 2014, 24’
    Dans un lieu de transit à Nogales, ville frontière entre les États-Unis et le Mexique, des migrants attendent de rentrer chez eux. Parmi eux, 4 jeunes mineurs d’origine mexicaine racontent leur première expérience de « la traversée du Mur » par le désert de Sonora. Cette zone dangereuse située au sud de l’Arizona est devenue un couloir de la mort.
    La Corde du Diable
    Sophie Bruneau
    France, Belgique, 2015, 90’
    C’est l’histoire d’un outil universel et familier : le fil barbelé. C’est l’histoire d’un petit outil agricole qui bascule en histoire politique et s’emballe avec le train du capitalisme. C’est l’histoire du monde de la clôture et de la clôture du monde.
    De l’autre côté
    Chantal Akerman
    France, Belgique, 2002, 99’
    C’est une histoire vieille comme le monde et pourtant chaque jour plus actuelle. Et chaque jour plus terrible.
    Il y a des pauvres qui, au mépris de leur vie, parfois doivent tout quitter pour tenter d’aller survivre, vivre ailleurs. Dans ce film–ci, l’ailleurs, c’est l’Amérique du Nord, et les pauvres sont pour la plupart des Mexicains.
    De Sarmatie, épître au poète Johannes Bobrowski
    Volker Koepp
    Allemagne, 1973, 13’
    Portrait en paysages du poète Johannes Bobrowski, dont l’évocation du territoire mythique de Sarmatie est à l’origine de la passion du réalisateur pour cette région aux frontières maintes fois redessinées.
    Demain est si loin
    Muriel Cravatte
    France, 2020, 88’
    Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne pour rejoindre la France. À Briançon, ils sont accueillis par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui leur viennent en aide s’organisent pour continuer à agir.
    En Sarmatie
    Volker Koepp
    Allemagne, 2013, 120’
    Depuis 1972, Volker Koepp filme la Sarmatie, qui s’étend de la Baltique à la mer Noire. Il y interroge aujourd’hui la jeunesse de ce territoire transnational mythique violemment remodelé par l’Histoire.
    Les Films rêvés
    Eric Pauwels
    Belgique, France, 2010, 180’
    Un jour, un homme, un cinéaste fait un rêve : il rêve qu’il fait un film qui contiendrait tous les films qu’il a rêvé de faire.
    Ici-bas
    Comes Chahbazian
    Belgique, 2011, 55’
    Perte de l’espace familial, de l’espace de travail, de l’espace urbain et de l’espace de la mémoire. Ces quatre déclinaisons de l’espace soumis à l’épreuve du temps se cherchent et se répondent, contaminés par le chaos - hors champ commun à tous - d’une ville en destruction : Erevan.
    Paris Stalingrad
    Hind Meddeb, Thim Naccache
    France, 2019, 88’
    Ce film est un portrait de Paris vu par Souleymane, 18 ans, réfugié du Darfour. Arrivé en France après un périple de cinq longues années, la " ville lumière " dont il avait rêvé, loin de répondre à ses attentes, lui inflige de nouvelles épreuves. À la dureté des situations, répond sa poésie douce- amère.