À bas bruit
    Judith Abitbol
    France, 2012, 103’
    Voici l’histoire d’une rencontre, en apparence improbable, entre deux femmes : Agathe, la bouchère, et Léonore, l’artiste. Et c’est la même actrice, Nathalie Richard, qui les incarne.
    À dimanche
    Benoît Dervaux
    Belgique, 2001, 56’
    À propos des garçons, des filles et du voile
    Yousry Nasrallah
    France, Égypte, 1995, 73’
    Les aventures sentimentales d’un jeune égyptien dans un pays où les rites de séduction et d’amour doivent s’adapter aux contraintes dictées par la montée de l’intégrisme et le port du voile.
    Adieu l’hiver
    Helke Misselwitz
    RDA, 1989, 112’
    Peu avant l’effondrement de la RDA, Helke Misselwitz voyage en train d’un bout à l’autre du pays, interrogeant des femmes est-allemandes d’âges et de milieux divers. Elles lui dévoilent leurs frustrations personnelles et professionnelles, leurs espoirs et leurs aspirations – et, ce faisant, dessinent le portrait d’une société en mutation.
    Algériennes 30 ans après
    Ahmed Lallem
    France, 1997, 54’
    En 1967-68, Ahmed Lallem tourne "Elles" un film noir et blanc dans lequel de jeunes lycéennes algériennes s’expriment sur leurs vies et leurs espoirs pour l’avenir.
    29 ans plus tard il retrouve certaines de ces jeunes filles devenues femmes, qui vivent soit en exil soit en Algérie.
    Anna
    Markku Lehmuskallio, Anastasia Lapsui
    Finlande, 1997, 55’
    Sur les images d’un documentaire russe tourné en 1954 sur les habitants de la presqu’île de Taïmyr, au nord de la Sibérie centrale, une petite fille se lave les dents avec entrain. En 1996, Lehmuskallio et Lapsui ont retrouvé celle qui fut cette petite élève modèle d’un internat communiste.
    Appelez-moi Madame
    Françoise Romand
    France, 1986, 52’
    Dans un petit village normand, un militant communiste marié et père d’un adolescent, devient transsexuel à 55 ans, aidé par sa femme. Appelez-moi Madame tourné en 1986, est le second film de Françoise Romand, après son fameux Mix-up ou Méli-Mélo.
    Artémise
    Joële Van Effenterre
    France, 1988, 52’
    Née en 1900, Artemise a vécu toute sa vie à Albi. Aveugle, vivant seule, elle attend l’an 2000 dans sa maison natale… Premier film de Joële van Effenterre - film dédié à sa grand-mère, "Artémise" témoigne d’une grande maîtrise tant au niveau des images qu’au niveau de la narration.
    Au nom du Maire
    Isabelle Ingold
    France, 2005, 57’