1/3 des yeux
    Olivier Zabat
    France, 2004, 70’
    Second volet d’un "travail en cours" initié il y a 2 ans avec "Miguel et les Mines", Olivier Zabat poursuit son enquête singulière.
    En forme de puzzle aux pièces éparses, ce film essai résiste aux conclusions hâtives : il explore les liens complexes entre la violence, l’image et le langage. Aux personnages de la première partie, le démineur, le boxeur qu’on retrouve ici s’ajoutent d’autres figures et d’autres situations, moins évidemment dramatiques, plus fragiles.
    1001 films
    André Delvaux
    Belgique, 1989, 8’
    Tourné par André Delvaux dans les dépôts de la Cinémathèque de Belgique, un brillant essai poétique sur la fragilité de la mémoire, la vulnérabilité du support cinématographique.
    17 Blocks
    Davy Rothbart
    États-unis, 2020, 95’
    En 1999, Emmanuel Sanford a 9 ans et rencontre le journaliste et réalisateur Davy Rothbart avec qui il commence à filmer la vie de sa famille, installée dans l’un des quartiers les plus dangereux de Washington DC, situé à seulement 17 « blocks » du Capitole.
    Le film suit pendant deux décennies la famille Sanford : Emmanuel, étudiant prometteur, son frère dealer Smurf, sa sœur Denice, aspirante policière et leur mère Cheryl, qui lutte contre ses propres démons pour élever seule sa famille.
    Cette saga familiale profondément personnelle est un témoignage vibrant sur la violence qui gangrène la société américaine.
    1958
    Ghassan Salhab
    Liban, 2009, 66’
    En 1958 au Sénégal, une libanaise donne naissance à son premier enfant. Au même moment, le Liban plonge dans la guerre civile.
    200 000 fantômes
    Jean-Gabriel Periot
    France, 2007, 10’
    Hiroshima, 1914-2006. Une méditation expérimentale autour du A-Bomb Dome, symbole de la destruction d’Hiroshima par la bombe atomique en 1945.
    25
    Celso Luccas, José Celso Martinez
    Belgique, Mozambique, France, Brésil, 1975, 95’
    A Maputo, Mozambique, le 25 juin 1975, le peuple colonisé s’émancipe et fête sa libération.
    3 avenue de l’espérance
    Rachid Ouramdane
    France, 2001, 15’
    Ancien danseur d’Hervé Robbe, Rachid Ouramdane, dans ce solo écrit pour Julie Nioche interroge la mémoire du corps. Recherchant l’intime, la caméra écoute, suit le mouvement dans sa lenteur et sa qualité.
    48
    Susana De Sousa Dias
    Portugal, 2009, 93’
    Sur fond de photos anthropométriques de la PIDE, la redoutée police politique de la dictature de Salazar, des opposants se souviennent. D’un côté l’histoire cachée de ces photos, de l’autre le face à face du bourreau et de sa victime fixé pour l’éternité.
    88
    Emilie Berteau
    France, 2016, 102’
    Embarquement pour l’île de Shikoku au sud du Japon sur les traces du pèlerinage du Grand Kōbō-Daishi. Tourné en caméra subjective, le film engage le spectateur dans une odyssée mystique.