25
    Celso Luccas, José Celso Martinez
    Belgique, Mozambique, France, Brésil, 1975, 95’
    A Maputo, Mozambique, le 25 juin 1975, le peuple colonisé s’émancipe et fête sa libération.
    La bataille d’Alger : un film dans l’histoire
    Malek Bensmail
    France, 2017, 120’
    En 1965, trois ans après l’indépendance de l’Algérie, le cinéaste italien Gillo Pontecorvo entreprend le tournage d’un film reconstituant la bataille d’Alger (1956/1957). Ce film en noir et blanc à l’esthétique inspirée des actualités fait l’effet d’une bombe et rafle en 1966 le Lion d’Or à Venise. Alors qu’en France le film sera interdit de fait jusqu’en 1971, en Algérie il devient mythique, programmé chaque année par la télévision pour la commémoration de l’indépendance. Il est coproduit par la société de Yacef Saadi, un des héros de la lutte de libération devenu producteur et qui joue son propre rôle dans le film de Pontecorvo. Le tournage du film à Alger va servir de leurre pour faire entrer plus discrètement les chars de l’armée de Boumedienne dans la ville lors du coup d’État qui renverse le Président Ben Bella. En 2003, lors des opérations militaires en Irak, le film est montré à des officiers américains comme un exemple de combat réussi contre le terrorisme urbain.
    Black Harvest
    Robin Anderson, Bob Connolly
    Australie, 1992, 90’
    Troisième volet d’une trilogie autour de la tribu papoue des Ganiga en Nouvelle-Guinée. Joe Leahy, propriétaire d’une plantation de café où tous travaillent, est perçu comme "l’ambassadeur du monde moderne ". Jusqu’au jour où le prix du café s’effondre, et les salaires avec. Ressurgit alors le vieux système ganiga et la guerre tribale éclate.
    Classified People
    Yolande Zauberman
    France, 1987, 60’
    Robert et Doris, un vieux couple drôle et émouvant. Lui est métis, elle noire. A travers l’histoire tragique de leurs relations avec les enfants de Robert, classés "blancs" car nés d’un premier lit avec une femme blanche, se découvre toute l’absurdité du très légal système de classification officielle qui servait de base à l’apartheid.
    La Commission de la vérité
    André Van In
    France, 1999, 138’
    Accéder à une société véritablement démocratique, tel est l’enjeu de la "Commission pour la vérité et la Réconciliation" mise en place en Afrique du Sud par Nelson Mandela.Elle va convier, pendant un peu plus d’un an, victimes, bourreaux et témoins de l’Apartheid à faire la vérité sur le passé.
    Dhakiyarr vs the King
    Allan Collins, Tom Murray
    Australie, 2004, 52’
    En 1933, un chef du peuple Yolngu tue un officier de police. Jugé coupable après une parodie de procès, il est libéré grâce à la mobilisation de son peuple. Mais il ne rentrera jamais chez lui… Aujourd’hui ses descendants veulent savoir ce qui s’est vraiment passé. Un film où l’affrontement de deux cultures trouve enfin un début de réconciliation.
    Elf : une Afrique sous influence
    Jean-Michel Meurice
    France, 2000, 100’
    Le film documente avec force témoignages et confrontations le rôle historique d’Elf dans le néo-colonialisme "à la française", au Gabon, au Congo, et en Angola, notamment. Il décrypte la création et le fonctionnement de cet implacable système de domination, par entreprise pétrolière interposée, à la fin des années 50.
    Le Festival panafricain d’Alger
    William Klein
    Algérie, 1969, 112’
    Au cœur d’un festival emblématique des années d’indépendance en Afrique, le film se nourrit d’archives et d’entretiens avec des représentants de mouvement de libération et d’écrivains africains.
    Introduction à l’art océanien
    André S. Labarthe
    France, 1989, 40’
    "Dans la nuit de velours du musée imaginaire, les masques de Nouvelle Irlande et du Vanuatu lévitent en toute quiétude, sous la surveillance imbécile des appareils hygrométriques. Puis un téléphone sonne, interminablement. "Quand les tubéreuses se décomposent, note Zola, elles ont une odeur humaine". André S. Labarthe