1001 films
    André Delvaux
    Belgique, 1989, 8’
    Tourné par André Delvaux dans les dépôts de la Cinémathèque de Belgique, un brillant essai poétique sur la fragilité de la mémoire, la vulnérabilité du support cinématographique.
    À bas bruit
    Judith Abitbol
    France, 2012, 103’
    Voici l’histoire d’une rencontre, en apparence improbable, entre deux femmes : Agathe, la bouchère, et Léonore, l’artiste. Et c’est la même actrice, Nathalie Richard, qui les incarne.
    L’Affaire Valérie
    François Caillat
    France, 2004, 73’
    Qui se rappelle de Valérie, disparue dans les Alpes en 1983 ? Qu’est devenue la jeune serveuse soupçonnée d’avoir assassiné un touriste canadien ? Le cinéaste revient sur les lieux où il avait séjourné vingt ans plus tôt.
    L’Agnosie visuelle
    Guillaume Meigneux
    France, 2007, 20’
    Premier épisode d’une série de courts objets cinématographiques à la recherche d’une définition du cinéma par défaut. André S. Labarthe nous guide ici sur les traces d’un cinéma qui n’existe pas. Loin des sentiers battus sur les films maudits, c’est l’inachèvement comme principe qui est ici mis en avant.
    La bataille d’Alger : un film dans l’histoire
    Malek Bensmail
    France, 2017, 120’
    En 1965, trois ans après l’indépendance de l’Algérie, le cinéaste italien Gillo Pontecorvo entreprend le tournage d’un film reconstituant la bataille d’Alger (1956/1957). Ce film en noir et blanc à l’esthétique inspirée des actualités fait l’effet d’une bombe et rafle en 1966 le Lion d’Or à Venise. Alors qu’en France le film sera interdit de fait jusqu’en 1971, en Algérie il devient mythique, programmé chaque année par la télévision pour la commémoration de l’indépendance. Il est coproduit par la société de Yacef Saadi, un des héros de la lutte de libération devenu producteur et qui joue son propre rôle dans le film de Pontecorvo. Le tournage du film à Alger va servir de leurre pour faire entrer plus discrètement les chars de l’armée de Boumedienne dans la ville lors du coup d’État qui renverse le Président Ben Bella. En 2003, lors des opérations militaires en Irak, le film est montré à des officiers américains comme un exemple de combat réussi contre le terrorisme urbain.
    Le battement d’ailes d’un papillon
    Aleksandr Balagura
    Ukraine, France, 2008, 64’
    Bribes, sédiments, résidus, surimpressions : 25 ans après que sa mère lui ait offert sa première caméra, Aleksandr Balagura fait un retour sur des images qui sont la marque même de l’absence.
    Be Natural, l’histoire inédite d’Alice Guy-Blaché
    Pamela Green
    États-unis, 2018, 120’
    Comment Alice Guy-Blaché, scénariste, réalisatrice et productrice d’un millier de films à l’époque des premiers pionniers du cinéma, à l’origine de la première histoire narrative en 1896, ayant créé plus de cent-cinquante films au son synchronisé lors de ses vingt ans de carrière, en France et aux États-Unis, a pu atteindre le sommet du succès avant d’être oubliée par l’industrie qu’elle a aidé à créer ?
    Son travail inclut notamment des comédies, westerns, drames dans lesquels elle évoque des sujets polémiques. Be Natural : The Untold Story of Alice Guy-Blaché, à mi-chemin entre l’enquête de détective et le biopic, retrace l’histoire du cinéma à travers la vie et la carrière d’Alice, racontés pour la première fois dans leur intégralité.
    Berlin-Stettin
    Volker Koepp
    Allemagne, 2009
    Voyage à travers les paysages à l’est de l’Elbe, Berlin-Stettin revient sur le siècle passé dans une écriture qui oscille entre historiographie et poésie. Les visages familiers des films précédents de Volker Koepp (les séries Wittstock et Märkische) côtoient alors de nouvelles rencontres…
    Casting
    Emmanuel Finkiel
    France, 2001, 90’