Le 17ème Parallèle
    Marceline Loridan-Ivens, Joris Ivens
    Vietnam, 1967, 119’
    Tourné avec une importante collaboration de cinéastes vietnamiens, le film retrace la lutte quotidienne des habitants du village de Vin-Linh situé entre le Nord et le Sud du Vietnam.Joris Ivens et Marceline Loridan, sa femme, ont vécu pendant deux mois la vie de ces paysans réfugiés dans les caves, cherchant à maintenir les gestes d’une vie normale.
    Censor must die
    Ing K.
    Thailande, 2013, 150’
    L’histoire vivante d’une lutte pour la justice, pour la dignité humaine, pour le droit fondamental à la liberté d’expression, dont les cinéastes thaïlandais ne disposent pas.
    Diarry of Cattle
    Lidia Afrilita, David Darmadi
    Indonésie, 2019, 18’
    En Indonésie, dans le district de Padang, une décharge à ciel ouvert borde la forêt. Un paysage au relief accidenté, avec ses lignes de crêtes et ses gouffres, qui sert de pâture à plusieurs centaines de vaches. Au milieu du ballet des pelleteuses et des camions qui déversent leurs cargaisons sur les flancs d’une montagne d’ordures, un troupeau se fraie un chemin à travers le chaos, à la recherche de quelque chose à brouter. Ce décor cauchemardesque dans lequel les bovins vivent, copulent, jouent, dorment et meurent, devient le théâtre d’un spectacle ahurissant. Le choix de Lidia Afrilita et David Darmadi de donner au film une unité de temps, de lieu et d’action – une journée passée auprès des vaches dans leur pâture de plastique et de déchets – condense l’absurde et repoussante réalité de notre monde, observé ici avec une frontalité, une lucidité peu communes. Entre tragédie réaliste, fable horrifique et comédie nihiliste, ce journal d’une vache est impossible à oublier.
    Les Histoires venant du Nord
    Uruphong Raksasad
    Thailande, 2005, 88’
    Collage sur la vie dans un village du nord de la Thaïlande, ou le réalisateur a grandi. Le film détaille la vie de tous les jours, dans ce qu’elle a d’ordinaire - la récolte annuelle, l’absence des jeunes partis à la ville - ou de plus surprenant, comme le club cycliste créé par les anciens du village.
    Le Lac
    Christian Merlhiot
    France, 2004, 36’
    Face à la romanisation de l’écriture vietnamienne ordonnée par le protectorat français, le film observe le voyage chaotique de la langue au gré des traductions d’un poème de Lamartine.
    Safeguard Emergency Light System
    Bertille Bak
    France, 2010, 7’
    En Thaïlande : les habitants d’une barre moderniste promise à la démolition se retrouvent victimes de délocalisation forcée, sans espoir de relogement. Pour contester cette décision, ils manifestent, de la fenêtre de leurs appartements, en exécutant un chant révolutionnaire transcrit en signaux codés et émis par la lumière d’une lampe de poche.
    Vietnam, année du cochon
    Emile De Antonio
    États-Unis, 1969, 101’
    C’est le premier film réalisé par un cinéaste américain pour tenter d’expliquer les raisons profondes de la guerre au Vietnam.
    Vous êtes servis
    Jorge Leon
    Belgique, 2009, 57’
    Jogjakarta, Indonésie. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de ’bonnes’. Des milliers d’entre elles partent chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient pour ramener un meilleur salaire.