17 Blocks
    Davy Rothbart
    États-unis, 2020, 95’
    En 1999, Emmanuel Sanford a 9 ans et rencontre le journaliste et réalisateur Davy Rothbart avec qui il commence à filmer la vie de sa famille, installée dans l’un des quartiers les plus dangereux de Washington DC, situé à seulement 17 « blocks » du Capitole.
    Le film suit pendant deux décennies la famille Sanford : Emmanuel, étudiant prometteur, son frère dealer Smurf, sa sœur Denice, aspirante policière et leur mère Cheryl, qui lutte contre ses propres démons pour élever seule sa famille.
    Cette saga familiale profondément personnelle est un témoignage vibrant sur la violence qui gangrène la société américaine.
    Billie
    James Eskine
    Royaume-Uni, 2020, 88’
    Billie Holiday est l’une des plus grandes voix de tous les temps. Elle fut la première icône de la protestation contre le racisme ce qui lui a valu de puissants ennemis. A la fin des années 1960, la journaliste Linda Lipnack Kuehl commence une biographie officielle de l’artiste. Elle recueille 200 heures de témoignages incroyables : Charles Mingus, Tony Bennett, Sylvia Syms, Count Basie, ses amants, ses avocats, ses proxénètes et même les agents du FBI qui l’ont arrêtée… Mais le livre de Linda n’a jamais été terminé et les bandes sont restées inédites… jusqu’à présent. Billie est l’histoire de la chanteuse qui a changé le visage de la musique américaine et de la journaliste qui est morte en essayant de raconter l’histoire de Lady telle qu’elle était.
    City Hall
    Frederick Wiseman
    États-unis, 2020, 272’
    Frederick Wiseman investit la municipalité de Boston, où le Maire démocrate Martin Walsh et ses équipes travaillent dans un esprit participatif et collaboratif avec les citoyens, à la mise en place d’une politique ambitieuse en matière de justice sociale, d’accès au logement, de lutte contre l’exclusion et d’action pour le climat.
    Lil’buck Real Swan
    Louis Wallecan
    États-unis, France, 2019, 82’
    Lil’ Buck, jeune prodige de la street dance de Memphis baptisée « jookin’ » est rapidement devenu l’un des meilleurs danseurs de la ville avant de décider de prendre des cours de ballet.
    De cette alchimie va naître un mythe, celui d’un virtuose défiant la gravité, réconciliant deux styles et s’imposant comme une référence pour des artistes comme Yo-Yo Ma, Benjamin Millepied, Spike Jonze ou encore Madonna.
    Pahokee, une jeunesse américaine
    Ivete Lucas, Patrick Bresnan
    États-unis, 2019, 112’
    À Pahokee, petite ville rurale du sud de la Floride, le lycée ne ressemble à aucun autre. Avec son équipe de football américain invincible, ses concours et son extravagant bal de fin d’année, il rallie toute la communauté.
    À l’approche de l’entrée à l’université, quatre adolescents vivent une année pleine d’espoirs et de grandes célébrations.
    Sherman’s March
    Ross McElwee
    Etats-Unis, 1986, 158’
    Les effets de la marche du général William Tecumseh Sherman à travers la Géorgie et les Carolines (Marche de Sherman) durant la guerre civile américaine.
    Soul Kids
    Hugo Sobelman
    France, 2020, 75’
    À Memphis, une des villes américaines les plus sinistrées, la Stax Music Academy fait figure d’oasis. Fondée sur l’héritage du label légendaire des années soixante qui accompagna la lutte pour les droits civiques, cette école de musique, extrascolaire et gratuite, permet à des adolescents passionnés d’apprendre et de comprendre l’Histoire noire américaine à travers la découverte des plus grands tubes de la soul. Un voyage musical dans le temps et une plongée dans la pensée d’une nouvelle génération.
    The Last Hillbilly
    Diane-Sara Bouzgarrou, Thomas Jenkoe
    France, Qatar, 2020, 80’
    Dans les monts des Appalaches, Kentucky de l’Est, les gens se sentent moins Américains qu’Appalachiens. Aux États-Unis, on les appelle les "hillbillies" : les péquenauds des collines.
    The Last Hillbilly est le portrait d’une famille à travers les mots de l’un d’entre eux, témoin surprenant d’un monde en train de disparaître et dont il se fait le poète.
    The Last Poets - Made in Amerikkka
    Claude Santiago
    France, 2008, 52’
    En 1968, des poètes de Harlem créent The Last Poets. Avec des mots comme des rafales de mitraillette, le groupe culte dénonce l’oppression des Africains-Américains et dresse un portrait ravageur et plein d’humour de la vie dans le ghetto sur fond de percussions, de jazz ou de funk. Après 40 ans de séparation, les membres du groupe légendaire fondateur du hip hop, du rap et du slam modernes, se retrouvent à Paris pour un concert unique lors du festival Banlieues Bleues. The Last Poets - Made in Amerikkka dynamite les frontières entre captation de concert, documentaire musical et film d’art.