D’Agata - Limite(s)
    Franck Landron
    France, 2019, 79’
    Franck Landron suit le photographe Antoine d’Agata là où il va, jusqu’aux bords du monde, dans une présence discrète, caméra à la main. Ce sont des heures et des heures de rushes qu’il enchaîne, patiemment, sans rien hâter ni bâcler, il veut ce film au plus juste, au plus honnête, il mettra le temps qu’il faudra : cela a duré six ans.
    D’amore si vive
    Silvano Agosti
    Italie, 1984, 93’
    L’amour, la tendresse et la sexualité. Durant trois années, Silvano Agosti a rencontré et interrogé la population de Parme sur ces trois éléments constitutifs du sentiment amoureux.
    D’Est
    Chantal Akerman
    Belgique, France, Belgique, 1993, 110’
    Pour retrouver les racines de sa famille, la cinéaste entreprend un grand voyage à travers l’Europe de l’Est tant qu’il est encore temps.
    D’ici là
    Matthieu Dibelius
    France, 2018, 45’
    Koffi conduit des personnes "en situation de handicap et à mobilité réduite". Calme et silencieux, il part chaque jour sillonner Paris dans son véhicule. Attentats, état d’urgence, manifestations, campagne électorale : rien ne semble pouvoir interrompre le temps suspendu de son vaisseau qui le tient à distance de l’agitation d’une capitale dans la tourmente.
    D’ici, on voit la mer
    Eric Forestier
    France, 2000, 31’
    Le film donne la parole à un couple de médecins qui s’occupe des personnes victimes de la torture ou de la répression, exilés en France.
    D’un clandestin, l’autre…
    Eric Deroo
    France, 2019, 75’
    Réalisé à partir de rushes accumulés en près de quarante ans sur cinq continents, ce carnet de voyage du cinéaste Éric Deroo parcourt les arcanes de l’Histoire en exhumant des fragments d’humanité. Sanctuaire de destins glorieux, oubliette de vies brisées, il donne la voix aux anonymes, aux affabulateurs, aux existences en marge. Un contre-pied aux récits officiels, lui préférant ceux des Autres, ceux de la grande galerie des clandestins.
    D’une brousse à l’autre
    Jacques Kebadian
    France, 1997, 104’
    Le mouvement des sans papiers de Saint Bernard filmé à partir de la participation du Malien Dodo Wagué. La deuxième partie montre le retour, très organisé et médiatisé, de Dodo dans son village africain.
    Dance
    Gary Goldberg
    États-Unis, 1993, 18’
    Dance participe d’un ensemble de films réalisé par le même trio, mettant en scène des actions simples empreintes d’un lyrisme absurde et de drames visuels et plastiques.
    Dani, Michi, Renato und Max
    Richard Dindo
    Suisse, 1987, 138’
    En 1980, après la fermeture de la Maison de la Culture, lieu de rendez-vous de la jeunesse, dont la municipalité redoute la politisation, Zurich devient le théâtre d’affrontements violents entre la police et des bandes de jeunes. Parmi eux, Dani, Michi, Renato et Max sont victimes des bavures policières.