Une tâche dans l’eau
Pablo Romano
Argentine, 2005, 20 min

Une tâche dans l’eau, Pablo Romano, Argentine, 2005, 20’

Synopsis

La mémoire est comme une rivière, elle a plusieurs courants ; Il suffit de se laisser porter par l’un d’eux. Ce documentaire est l’enregistrement d’une expérience, celle du réalisateur devant le fleuve Paranà, au 33e parallèle. Une tentative, utopique, de capturer le mouvement de la rivière.

Le rio Paranà à la hauteur du parallèle 33. Une donnée géographique concrète et concise. Mais les courants du film sont à l’image de la nature qu’ils décrivent, brassés par un même flux, la voix de Fernando Birri, ils demeurent impétueux et imprévisibles. Una mancha en el aguas’écoule comme une mémoire des eaux mouvantes et insaisissables, pousse l’archive à se faire tour à tour hymne puissant, murmure, confidence, poème, chant populaire. Autour des dimensions physiques de l’immense et majestueux fleuve sud-américain, un monde sensible et imaginaire se déploie pour faire de ces vingt minutes de film une authentique expérience de cinéma. Il y a ici à n’en pas douter autant de beauté que d’ironie, un film court à l’ambition démesurée, un géant de quatre mille kilomètres enroulé sur une seule bobine. Assurément, ce fleuve-là n’est qu’un film.
Jérôme Baron

Générique

Titre

Une tâche dans l’eau

Titre original

Una mancha en el agua

Réalisateur

Pablo Romano

Pays

Argentine

Année

2005