Rêve de Gotokuji par un premier mai sans lune
Natacha Thiéry
France, 2020, 46 min

Rêve de Gotokuji par un premier mai sans lune, Natacha Thiéry, France, 2020, 46’

Synopsis

Pour la première fois depuis 80 ans, le 1er mai 2020, partout dans le monde, est célébré dans l’enfermement. Fin avril 2020, à l’approche de cette Journée internationale des travailleurs, j’adresse une lettre cinématographique depuis Paris à un ami japonais vivant à Tokyo : les deux capitales sont en état d’urgence sanitaire liée au virus covid-19. À l’approche du 1er mai 2020, le souvenir du 1er mai 2018 à Tokyo m’est revenu en rêve. Je restitue ce que je perçois de Paris confiné, dont les habitants sont surveillés de jour et de nuit, et retrouve les sensations de Tokyo en 2018, lors du cinquantenaire du 1er mai 1968, entre défilé et temple de Gotokuji, jusqu’à une rencontre inoubliable, un cadeau du hasard.
Les luttes aussi sont contagieuses et universelles. Et rien ne peut empêcher nos rêves d’une société plus juste.

Générique

Titre

Rêve de Gotokuji par un premier mai sans lune

Réalisateurs

Natacha Thiéry

Pays

France

Année

2020