Norias
Julien Loustau
France, 2003, 12 min

Norias, Julien Loustau, France, 2003, 12’

Synopsis

Hamas, Syrie. Depuis des centaines d’années les norias tournent au fil du fleuve, diffusant alentour, tel l’accroche d’un archet sur les cordes d’un violoncelle, le long grincement du bois à travers le bruit de l’eau qui chute sans cesse.

Hamas, Syrie. Depuis des centaines d’années les norias tournent au fil du fleuve, diffusant alentour, tel l’accroche d’un archet sur les cordes d’un violoncelle, le long grincement du bois à travers le bruit de l’eau qui chute sans cesse.
Julien Loustau réalise un film qui met en œuvre ce son lancinant dans des séquences entrecoupées de vue calmes de bord de Seine.
Julien Loustau propose ce film comme un objet qui présente des plans comme autant d’états mentaux, dans un mouvement du son qui, débordant l’écran et résonnant dans l’espace, vient cueillir le spectateur et le tien durant douze minutes dans une tension entre contemplation (le mouvement des roues) et sensation de rejet (le son grinçant).

À propos du film

"Julien Loustau ne filme pas vraiment la nature ni tout à fait le monde. Le sujet derrière lequel il s’engouffre ou qui plus exactement l’attire dans sa force souterraine, ce sont les éléments, agissant avec leur puissance titanesque, parfois ogresque : elles tournent pour rien, ces norias abandonnées de Syrie, n’ayant plus qu’à rire de leurs essieux grinçants tout en mordant le bleu du ciel de leur double mâchoire dentée. Aucun récipient ne vient profiter du gigantesque engrenage qui ruisselle dans un bruit sépulcral, à peine dérangé par le poids plume d’un jeune équilibriste du cru. Aussi bien ne filme-t-il jamais un paysage de montagne dans son évidence esthétique, mais pour l’ordonnancement secret des éléments qui s’y entrechoquent : qui y a sculpté quoi, quelle eau a creusé où ? En ce sens il n’est pas risqué de s’aventurer dans une forme de commentaire élémentaire : ce que filme le jeune cinéaste, c’est du vent. Filmer du vent, pour capter ce qui l’entraîne, filmer le vent comme si c’était saisir le souffle de sa pure inspiration." Christine Martin, Point ligne plan

Générique

Titre

Norias

Réalisateur

Julien Loustau

Auteur

Julien Loustau

Image

Julien Loustau

Son

Philippe Blanchard

Montage

Julien Loustau

Production

Julien Loustau

Distribution

Documentaire sur grand écran

Pays

France

Année

2003