M. le Président Mir Qanbar
Mohammad Shirvani
Iran, 2005, 70 min

M. le Président Mir Qanbar, Mohammad Shirvani, Iran, 2005, 70’

Synopsis

Mir Qanbar Heidari, âgé de 75 ans, honnête résidant d’un village iranien isolé, tente régulièrement de devenir le président de l’Iran. Juché sur une bicyclette bringuebalante arborant un drapeau rouge, porte-voix en main, et accompagné de Seifollah, son aide handicapé mais enjoué, il va de village en village pour recueillir des voix.

L’extraordinaire et pathétique épopée d’un papy lancé à 75 ans dans une énième campagne électorale perdue d’avance. Depuis son village égaré dans la cambrousse iranienne, Mr. Mir Qanbar, au programme politique flou, arborant un drapeau rouge qu’il accroche sur son vélo et un mégaphone défectueux, mène la bataille, serre des mains, sillonne les champs, se persuade que cette fois, c’est la bonne. Seifollah, son assistant infirme, sorte de Sancho Pança en guenilles, l’accompagne avec le véhicule officiel du parti Mir Qanbar (un vieux bourricot récalcitrant) et tous deux forment ce couple improbable qui vient rappeler qu’en Iran, oui, il y a des institutions qui permettent à chacun de se faire élire (ou d’essayer). Le film de Mohammad Shirvani oscille et tient fermement ses deux versants : une comédie un peu irréelle et un état des lieux de la démocratie à l’iranienne, telle qu’elle se pratique en ces régions les plus reculées. La force du film est sa mise en scène, riche, inventive, toujours surprenante. Le cinéaste multiplie les dispositifs de mise en scène, intégrant le moment du tournage à son récit, ou en convoquant la famille du candidat pour une interview-vérité tandis que celui-ci se bouche les oreilles. Au moins Mir Qanbar aura-t-il gagné, en participant à ce film, une certaine grandeur, à défaut d’un siège au parlement.
Jean-Philippe Tessé

Générique

Titre

M. le Président Mir Qanbar

Réalisateur

Mohammad Shirvani

Pays

Iran

Année

2005