Le Jeu de l’oie du professeur Poilibus
Franssou Prenant
France, 2007, 150 min / Couleur

Le Jeu de l’oie du professeur Poilibus, Franssou Prenant, France, 2007, 150’

Synopsis

René Schérer, autonommé professeur Poilibus, est philosophe. Le professeur Poilibus philosophe en marchant, en jardinant, en faisant ses courses. Sous l’œil enchanté de la caméra de Franssou Prenant.

René Schérer, auto-nommé Professeur Poilibus, est philosophe, professeur émérite de Paris 8, et auteur de nombreux ouvrages qui concernent la phénoménologie husserlienne, l’enfance, Charles Fourier et l’utopie. En toutes occasions, à tous moments de la vie, sur des sentiers que l’on grimpe en dialoguant, dans le potager où on laboure les idées en même temps que la terre, au monoprix où l’on retourne l’économie et le fond de ses poches, chez lui, espace rare de liberté, en faisant la vaisselle ou en épluchant des légumes, au fil des crêtes cévenoles où l’on ramasse des marrons et des possibles, sa philosophie est en action et, ludique, incite, provoque, secoue les idées et les choses. Et ses acolytes, compagnons de route, de chemin, de table, de travaux domestiques ou universitaires, toutes classes d’âge confondues, à l’occasion de quelque geste du quotidien, sont conviés à la parole, au dialogue, à la réflexion, aux digressions infinies. Voilà donc que la philosophie n’est plus un langage d’initiés et se développe au delà des écrits, des chaires et des séminaires, accessible à tous, elle peut être pratiquée par et avec, les enfants, les femmes, les noirs, les paysans, les vieillards, les oies, et même les adultes.

À propos du film

«  Découvrir (la variété), Résister (aux pouvoirs et aux infamies)   » \n
 

"La philosophie dans Le Jeu de l’oie du Professeur Poilibus n’apparaît pas comme un discours abstrait mais compose avec la vie. Ce discours se divise en deux facettes : la parole de Schérer, qu’il adresse aux autres protagonistes devant la caméra, et les extraits de textes lus en voix off par Franssou Prenant, qui résonnent avec les images ou nous emmènent ailleurs. Deux régimes de parole avec leur rythme propre, leur expressivité, leur séduction." Sylvain Maestraggi
"Hommage affectueux et ludique, ce long métrage a la spontanéité d’un film de famille où tout peut arriver : des gamins tout nus, des dessins satiriques, des pensées graves ou légères… et une réalisatrice qui entre parfois dans le champ. Qu’il jardine, cuisine,   bricole, chemine sur les sentiers ou dans les allées d’un supermarché, ce bien vivant a toujours l’esprit en mouvement et  l’humeur causante." Eva Ségal
Extraits de "Apprendre à renaître" par Sylvain Maestraggi
Images de la culture n°24 (décembre 2009 - janvier 2010), p9-11

 

Générique

Titre

Le Jeu de l’oie du professeur Poilibus

Réalisateur

Franssou Prenant

Image

Jacques Kebadian
Franssou Prenant

Son

Jacques Kebadian
Franssou Prenant

Montage

Yael Bitton
Franssou Prenant

Production

Franssou Prenant

Distribution

Documentaire sur grand écran

Pays

France

Année

2007