L’Affaire Valérie
François Caillat
France, 2004, 73 min / Couleur

L’Affaire Valérie, François Caillat, France, 2004, 73’

Synopsis

Qui se rappelle de Valérie, disparue dans les Alpes en 1983 ? Qu’est devenue la jeune serveuse soupçonnée d’avoir assassiné un touriste canadien ? Le cinéaste revient sur les lieux où il avait séjourné vingt ans plus tôt.

Qui se rappelle de Valérie, disparue dans les Alpes en 1983 ? Qu’est devenue la jeune serveuse soupçonnée d’avoir assassiné un touriste canadien ? Le cinéaste revient sur les lieux où il avait séjourné vingt ans plus tôt. Il enquête dans les villages de montagne, devant les précipices, au bord des lacs alpins. Il parcourt la région et interroge. Les témoignages se succèdent, mais personne ne sait. Valérie semble s’enfuir une seconde fois, s’évanouir dans la nature, devenir insaisissable. Le paysage grandiose l’a engloutie. Comment disparaît-on ? Comment est-ce possible que cette jeune femme n’ait pas laissé la moindre trace ? Rien sur sa vie, aucun souvenir de son passage. A-t-elle même existé ?

À propos du film

« Peu à peu, d’une enquête sur la disparition de Valérie, le film glisse insensiblement vers son véritable sujet : la découverte, au sens littéral du mot, d’une vallée coupée du monde et de ses habitants peu habitués à se livrer à des étrangers. Valérie est le “passeport“ du cinéaste. Que personne ne l’ait connue, ne se souvienne d’elle permet à chacun de parler d’autant plus librement, de livrer à la caméra ce qu’il n’aurait jamais dit autrement. Ce n’est plus à partir de traces, d’indices, de souvenirs partagés que la mémoire se livre et que le récit peut s’enclencher mais en s’autorisant de la fiction que le cinéaste enquêteur leur propose. Une fiction que personne ne met en doute, qui fait parler, renvoie chacun à ses propres souvenirs et à son imaginaire. C’est cette fiction qui produit chez chacun des personnages une parole vraie. »
Extrait de François caillat, un cinéma hanté par Gérald Collas.

Générique

Titre

L’Affaire Valérie

Réalisateur

François Caillat

Image

Jacques Besse
François Caillat

Son

Jean-Jacques Faure

Montage

Martine Bouquin

Distribution

Documentaire sur grand écran

Pays

France

Année

2004

N° de visa

110597