Je suis celle qui porte les fleurs vers sa tombe
Ammar Albeik, Hala Abdallah
Syrie, France, 2006, 105 min

Je suis celle qui porte les fleurs vers sa tombe, Ammar Albeik, Hala Abdallah, Syrie, France, 2006, 105’

Synopsis

Un film comme un puzzle en noir et blanc fait d’entretiens, de parcours sur les routes de la Syrie, d’allers et retours qui diraient la prison et l’exil, le passé et le présent, l’amour et la mort. Un film qui dit aussi l’importance de la poésie.

Le titre du film est un vers emprunté à la poétesse syrienne Daed Haddad, disparue en 1991. « Je suis celle qui vient porter les fleurs sur sa tombe… » Ces mots disent ici l’élan poétique, personnel et finalement politique qui porte cet étrange documentaire. Le premier film de cette jeune cinéaste quarantenaire, productrice depuis 1984 (entre la France, la Syrie, le Liban). Etudiante, elle avait fait des études d’ingénieur agronome « pour participer à la révolution agricole indispensable à mon pays », dit-elle. A20 ans, en Syrie, Hala Alabdalla fut enfermée comme opposante politique. Quand elle sort, en 1981, elle s’installe en France.
C’est sur cet arrière-fond politique que Hala Alabdalla réalise ce premier film, avec le jeune réalisateur syrien Ammar Albeik. Mais, mine de rien, Hala Alabdalla nous emporte au-delà, au gré de son journal intime, de ses rencontres, de ses souvenirs, de ses divagations. Images du quotidien mêlées d’entretiens avec des amis artistes eux aussi exilés, de moments forts avec sa fille, sa belle-mère, son mari peintre.., autant d’aller-retours qui sont les pulsations mêmes de cette exilée syrienne à Paris. Ce premier film est alors, pour elle, le précipité de tous les films qu’elle n’a pas fait depuis vingt ans. Elle avait quitté son pays en 1981 pour des raisons politiques. Elle a fait ce film en 2006 pour des raisons poétiques. Les deux se rejoignent ici. Sous les auspices de la poétesse qui clôt ainsi son vers : « … . Et celle qui pleure de l’intensité de la poésie ».

Générique

Titre

Je suis celle qui porte les fleurs vers sa tombe

Réalisateurs

Ammar Albeik
Hala Abdallah

Image

Ammar El-Beik
Hala Abdallah

Production

Les Films d’Ici

Pays

Syrie, France

Année

2006

Distinctions

  • 2006 : Mostra de Venise - Venise (Italie) - Prix du Documentaire