Il Canto Del Mare
Claudia Neubern
France, 2017, 45 min

Il Canto Del Mare, Claudia Neubern, France, 2017, 45’

Synopsis

Un vieux pêcheur vit et travaille seul sur un isthme lointain. Une chanteuse lyrique, telle une sirène, vient s’échouer sur sa plage. Ils se côtoient et partagent du temps. Un repas, une sortie en mer, une chanson…
Seuls dans ce bout du monde, peu à peu, ils s’apprivoisent.

« Il canto del mare » est un film à la lisière entre le réel et de l’imaginaire. Il raconte la rencontre d’un pêcheur, Georges, 62 ans, avec une chanteuse lyrique, Simona, 32 ans.
L’histoire puise sa force et sa particularité dans les mystères de cette rencontre improbable. Le lieu est un personnage à part entière. Il faut être téméraire pour l’atteindre.
Au bout de dix kilomètres sur une digue traversant les étangs de Camargue se trouve un hameau aux airs de village fantôme cerné par les étangs et la mer. Il règne dans ce lieu une atmosphère insaisissable au caractère indomptable depuis le paysage, en mouvement permanent, jusqu’à l’architecture hasardeuse des cabanons. C’est un coin sauvage, à la marge du monde, tant par sa géographie que par son histoire.
Georges est le dernier pêcheur à y vivre et travailler. Seul héritier des pêcheurs d’antan, il a conscience d’être le témoin d’un monde condamné à disparaître avec lui.
Tel un phare, il reste un repère sur ces terres mouvantes. Passionné par son métier et profondément attaché à sa terre, il vit avec les éléments qui l’entourent, fidèle à son instinct, seul et relié à l’essentiel.
D’un caractère à la fois sociable et impénétrable, il est pleinement actif sur son territoire mais presque invisible au-delà de la digue qui le relie Beauduc au monde.
Alors que tous partent, la figure presque irréelle de Simona surgit. Le style du film tend alors vers une fable. La présence de Simona est un subterfuge de mise en scène pour déjouer le réel. Un temps suspendu que les deux personnages semblent accepter et apprécier. Rien de particulier les lie si ce n’est l’empreinte du lieu et des moments partagés.
Leur histoire se raconte dans les plis et les creux, dans les mystères, les ellipses et les silences. Un travail délicat et précis dans les matières sonores et visuelles d’un environnement majestueux.
Le chant de Simona est la seule musique du film. Il se mêle aux éléments sonores naturels pour rehausser la dimension poétique et nostalgique du lieu.
Le désir de mélanger la fiction au réel s’est imposé.
La rencontre atypique entre les deux personnages révèle une histoire intemporelle comme issue des profondeurs de la mer.
(Extrait du dossier de presse)

Générique

Titre

Il Canto Del Mare

Réalisateur

Claudia Neubern

Pays

France

Année

2017