Horendi
Jean Rouch
France, 1972, 72 min

Horendi, Jean Rouch, France, 1972, 72’

Synopsis

A Niamey, pendant sept jours se déroule le "Horendi", danses de possession au cours desquelles se recrutent les "chevaux des génies" qui véhiculeront le discours des dieux.

A Niamey, pendant sept jours se déroule le Horendi, au cours duquel se recrutent les "chevaux des génies" (danseurs de possession), dans la cour de la concession du prêtre Zima Sambo.
Deux jeunes femmes malades, possédées en permanence depuis plusieurs semaines, sont initiées à la danse de possession. Des musiciens batteurs de calebasses jouent tous les airs des génies et chantent leurs devises, tandis que les jeunes femmes apprennent la danse rituelle par laquelle la transe se provoque et se maîtrise.
Matin et soir les leçons de danse se succèdent, entrecoupées par des pauses dans la case de retraite pour les initiées. Les trois mouvements principaux sont le tour de la concession (windi), la danse particulière (gani) et secouer la tête (fimbyan).
Au septième jour, les "chevaux" reçoivent les vêtements rituels correspondant aux génies qui les possèdent (rouge pour l’une, à rayures noires et blanches pour l’autre), et dansent devant toute l’assemblée.

Générique

Titre

Horendi

Réalisateur

Jean Rouch

Auteur

Jean Rouch

Production

CNRS

Distribution

CNRS

Pays

France

Année

1972