Fluctuat
Jacques Kebadian
France, 2016, 12 min

Fluctuat, Jacques Kebadian, France, 2016, 12’

Synopsis

Quai de Valmy 18 mai 2016, pendant la manifestation du syndicat de Police place de la République, Lask et Itvan Kebadian (TWE) réalisent un graff sur un mur d’expres- sion libre.

À propos du film

TEXTE DE ITVAN KEBADIAN
Voici un graff de Lask et moi (Itvan Kebadian) TWE fait sur un mur d’expression libre, donc autorisé à République, Quai Valmy avant hier le mercredi 18 mai au milieu de la manifestation du syndicat de Police et la manifestation sauvage dénonçant les violences policières.
La voiture de Police attaquée et incendiée ce jour-là se situe derrière nous au moment où nous peignons.  ;
Une trentaine de CRS nous encercle dès les dix premières minutes ; intimidation musclée. Il y a autour de nous les journalistes (le Monde, Libération, Radio Debout, une télévision russe ainsi que plusieurs autres médias), aussi de nombreux manifestants, ce qui empêche les CRS de nous embarquer. Nous débutons le mur à 12H et le finissons à 16H. Une heure après avoir terminé notre graff, il est entièrement repeint en blanc, censuré par la Mairie. Il faut noter que la fresque fait six mètres de haut sur 20 mètres de long. Il y a eu donc des moyens extrêmement rapides : pour nous censurer dans l’immédiateté, faute de n’avoir pu nous embarquer.
Le graff que nous avons réalisé représente une scène de manifestation telle qu’on en voit tous les jours via les médias traditionnels. On y avait placé au centre une Marianne (plutôt une Républicaine) avec un blouson en cuir tenant dans sa main un cocktail Molotof. La Marianne centrale est d’une taille Allégorique, derrière est dessinée la statue de la République, tout autour d’elle se déroule une scène d’affrontement et de manifestation ordinaire par les temps qui courent.
Face à cette censure médiate, nous nous posons des questions sur la place d’un Artiste en France aujourd’hui.
D’autant plus que le thème en peinture d’une Marianne ou d’une Républicaine en armes au milieu d’une émeute est un thème classic de l’histoire de l’art (nous pensons plus particulièrement au tableaux de Delacroix)
Il y a eu ces derniers mois de nombreux débats sur la question de l’image notamment avec les caricatures du prophète de Charlie Hebdo. A l’unanimité les médias avaient défendu la liberté d’expression et avaient exprimé que les Artistes devaient avoir un droit libre de dessin. Un droit primordial disaient-ils. Cette position était soutenue pas le président de la république.
Y a-t-il deux poids, deux mesures ?
Les médias dominants ont-ils l’exclusivité des images de l’actualité ?
Sont-ils les seuls à avoir le droit de montrer (ou de ne pas montrer) ce qui se passe en France à l’heure d’aujourd’hui ?

Générique

Titre

Fluctuat

Réalisateurs

Jacques Kebadian

Pays

France

Année

2016

****