Fleurs de sureau
Volker Koepp
Allemagne, 2007, 90 min / Couleur

Fleurs de sureau, Volker Koepp, Allemagne, 2007, 90’

Synopsis

Histoires de la région de Kaliningrad et de ses habitants : les désastres du chômage, les ravages de l’alcool laissent beaucoup d’enfants livrés à eux-mêmes, dans des paysages qui retournent à l’état sauvage. Jeux, rêves, entraide et farouche volonté de vivre résistent à un monde en déshérence.

Gastellovo. Niché dans une enclave russe au sein de l’Union européenne, le village est aujourd’hui à l’abandon, la nature semble vouloir y reprendre ses droits. Là, les enfants, livrés à eux-mêmes ont créé un univers onirique où ils puisent l’énergie de vivre et de s’imaginer un futur.

À propos du film

« Annexée par la Russie après la deuxième guerre mondiale, peuplée par des colons venus de Russie ou des États baltes, la région de Kaliningrad est aujourd’hui une enclave russe au sein de l’Union européenne, entre la Pologne et la Lituanie. Jadis le village de Gastellovo était une foire importante pour les fermiers. Aujourd’hui, après le déclin de l’empire soviétique, c’est un village à demi éteint où la nature semble vouloir reprendre ses droits sur l’homme. Dans le film de Volker Koepp, cette terre triste, à l’abandon, oubliée de la "mère-patrie", se métamorphose en des paysages à la beauté envoûtante où les enfants, laissés à eux-mêmes, inventent, ensemble, dans les lieux désertés par leurs parents, un univers de jeux et une société utopique à la limite du fantastique, qui n’est pas sans rappeler le monde onirique des exclus du "Dodescaden" de Kurosawa. Chacun la peuple de ses rêves, telle la jeune fille sourde dont les aquarelles enchantent ses compagnons. Tous viennent y puiser l’énergie et la vitalité qui manquent tant dans le monde adulte : "… et c’était l’hiver, et une myriade d’images se réfléchissait dans le cœur et les yeux des enfants." Cette puissance magique, cette force païenne de la terre culmine, avec le retour du printemps, dans la cérémonie d’un mariage à laquelle les enfants s’invitent. »
Yann Lardeau, in catalogue Cinéma du réel, 2008.

Générique

Titre

Fleurs de sureau

Titre original

Holunderblüte

Réalisateur

Volker Koepp

Image

Thomas Plenert

Son

Andreas Müche Niesytka
Jens Pfuhler

Montage

Béatrice Babin

Production

Vineta Film

Distribution

Documentaire sur grand écran

Pays

Allemagne

Année

2007

Distinctions

2008 : Festival Cinéma du réel 2008 - Paris (France) - Grand Prix
2008 : Viennale - Vienna International Film Festival - Vienne (Autriche) - Sélection