Du jour au lendemain
Danièle Huillet, Jean-Marie Straub
France, 1996, 62 min

Du jour au lendemain, Danièle Huillet, Jean-Marie Straub, France, 1996, 62’

Synopsis

Éloge de la raison à travers l’histoire d’un couple qui rentre d’une soirée. Il a rencontré une amie de sa femme qu’il trouve magnifique et songe à la tromper. Elle va tenter de détourner ce projet à l’aide de diverses tactiques.
Opéra en un acte d’Arnold Schoenberg. Livret : Max Blonda. 1929. Direction musicale : Michael Gielen.

"Du jour au lendemain" était prévu de longue date. Son découpage et son chronométrage ont été réglés au millimètre et au dixième de seconde. On pourrait crier à l’excès de rigueur, mais ce serait oublier que cette planification participe moins e la réminiscence stalinienne que de la nécessité - surtout lorsqu’on a affaire à un opéra de Scönberg…
Comme on dit d’une chose qu’elle nous travaille au corps, les Straub travaillent un texte et travaillent une musique (qui est aussi un texte), dans le dessein d’en faire exploser toutes les potentialités, afin qu’au bout du compte il en résulte davantage que la réunion ou la somme des deux. par là ils se préservent de la tautologie triste de l’illustration ; ils n’adaptent pas une œuvre, ils la produisent (extrait d’un document édité par le GNCR)

Générique

Titre

Du jour au lendemain

Réalisateurs

Danièle Huillet
Jean-Marie Straub

Pays

France

Année

1996