De l’autre côté du périph’
Nils Tavernier, Bertrand Tavernier
France, 1997, 150 min

De l’autre côté du périph’, Nils Tavernier, Bertrand Tavernier, France, 1997, 150’

Synopsis

Première partie : Le cœur de la Cité (85 minutes)
Deuxième partie : Le meilleur de l’âme (64 minutes)

"Tout a commencé le 11 février 1997 : à l’initiative de Pascale Ferran et d’Arnaud Despleschin, 66 cinéastes, pour protester contre la loi Debré, appellent à la désobéissance civique. Je reçois une lettre du ministre délégué à la Ville et à l’Intégration m’invitant à passer un mois dans la cité des Grands Pêchers à Montreuil. Je me retrouve face à plus de 250 personnes choquées, blessées, offensées par la lettre du ministre. Et c’est là qu’est née l’idée d’un film qui leur permette de répondre, de parler de leurs problèmes, de leurs luttes, de leur vie… de leur colère. Peu à peu, on aborde des sujet comme l’école, le logement, le travail et aussi des sujets de préoccupation et de discorde : l’insécurité, le vandalisme, la délinquance et les rapports difficiles avec les policiers. Au-delà de ces conflits, de ces brutalités et des responsabilités respectives, on découvre aussi la solidarité, l’entraide dans la cité. Chez ces hommes et ces femmes, j’ai rencontré ce que Louis Aragon appelle "le meilleur de l’âme"." Bertrand Tavernier, novembre 1997 (extraits)

Générique

Titre

De l’autre côté du périph’

Réalisateurs

Nils Tavernier
Bertrand Tavernier

Pays

France

Année

1997