Contes cruels de la guerre
Karim Miské, Ibéa Atondi-De Cointet
France, 2002, 51 min

Contes cruels de la guerre, Karim Miské, Ibéa Atondi-De Cointet, France, 2002, 51’

Synopsis

Au travers du récit d’un retour au Congo-Brazzaville, son pays natal, la narratrice tente de rendre sensibles des situations vécues au temps des guerres "ethniques" de l’Afrique contemporaine.

Au travers du récit d’un retour au Congo-Brazzaville, son pays natal, la narratrice tente de rendre sensibles des situations vécues au temps des guerres "ethniques" de l’Afrique contemporaine.
Derrière les froides analyses géo-stratégiques et économiques, comment survit-on au pays de la guerre ? Et qui sont ces gens que nous ne faisons qu’apercevoir sur nos écrans, souvent érigés en symboles de la misère et de la fatalité. N’ont-ils pas une histoire ?
La caméra, tenant le rôle de passeur, recueille les témoignages des victimes et aussi des bourreaux, s’essayant à restituer la complexité du rapport au crime et à la mort. Afin de nous placer en situation d’observateurs actifs et conscients, c’est-à-dire de témoins.

Générique

Titre

Contes cruels de la guerre

Réalisateurs

Karim Miské
Ibéa Atondi-De Cointet

Production

Monteur’s Studio

Pays

France

Année

2002

Distinctions

  • 2002 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Un Certain regard