Le Chemin d’eau
Jean-Claude Labrecque
Canada, 2005, 80 min

Le Chemin d’eau, Jean-Claude Labrecque, Canada, 2005, 80’

Synopsis

Le Chemin d’eau raconte l’isolement de certaines communautés de la Basse-Côte-Nord, à travers le prisme des trois cultures : amérindienne, anglophone et francophone. Entremêlé d’espoir et d’inquiétude, le fil conducteur du film se tisse à travers le premier voyage de la saison de navigation du bateau ravitailleur Nordik Express.

À propos du film

"Certains habitants semblent toujours convaincus de vivre dans un véritable paradis terrestre, un lieu où le temps ne s’est pas arrêté, mais se fait moins agité, où l’hiver ne cède pas sa place si facilement, permettant à chaque localité d’être reliée à l’autre grâce à la motoneige ; un chemin capricieux joliment surnommé la Route blanche. Car « l’autre route », la 138, qui depuis quelques années se rend jusqu’à Natashquan, ignore encore La Romaine, Tête-à-la-Baleine ou Saint-Augustin. Labrecque, avec la complicité de plusieurs directeurs photo, a choisi d’explorer ces trois lieux, et de s’embarquer sur le Nordik Express pour y décrire son périple quasi immuable."
Extrait de Cinéma - 400 km de choses paisibles, André Lavoie, Le Devoir (2006)

Générique

Titre

Le Chemin d’eau

Réalisateur

Jean-Claude Labrecque

Image

Vic Pelletier
Jean-Pierre Saint-Louis
Eli Laliberté
Jean-Claude Labrecque
Martin Leclerc

Montage

François Gill

Production

PVP Films

Pays

Canada

Année

2005