Un balcon au Val Fourré
    Dominique Cabrera
    France, 1990, 44’
    Dans la pénombre d’une salle de spectacle, des visages écoutent… Qu’est-ce qu’on entend ? Des voix, des cris, une femme pleure, un homme se souvient. Quelques lumières s’allument… Une femme chante un air d’opéra. Une tour se dresse devant nous, vide, désossée.
    Un beau jardin, par exemple
    Jean-Pierre Duret
    Belgique, France, 1986, 55’
    Jean et Thérèse Duret sont des petits savoyards. Dans la ferme familiale où ils ont "trimé" toute leur vie, ils continuent de travailler la terre obstinément, alors que tout ce qui fut leur univers disparaît sous leurs yeux.
    Un homme qui dort
    Georges Perec, Bernard Queysanne
    France, 1974, 82’
    Un étudiant remet en cause toutes ses activités et tous ses projets et se plonge volontairement dans une sorte d’hibernation. Pendant plusieurs mois, il vit ainsi en dehors du temps…
    Un petit monastère en Toscane
    Otar Iosseliani
    France, Italie, 1988, 54’
    Une petite communauté de moines augustins installée dans un village toscan au milieu d’une région viticole en pleine expansion et modernisation : Castelnuovo del Abate. Des paysages, des personnages, une atmosphère, sous le regard sensible du cinéaste géorgien.
    Un pont sur la Drina
    Xavier Lukomski
    Belgique, 2005, 18’
    Dans le calme paysage de Visegrad, le fleuve Drina garde la trace de la guerre de Bosnie, des corps massacrés jetés dans ses eaux.
    Une jeunesse amoureuse
    François Caillat
    France, 2012, 105’
    Le narrateur raconte sa jeunesse amoureuse dans le Paris des années 1970 : un récit d’éducation sentimentale, à cœur et corps perdus ; une histoire intime autant que l’aventure d’une génération ; un film sur la difficulté d’aimer.
    Une journée de vacances
    Claire Simon
    France, 1983, 22’
    La cinéaste filme, pendant une journée de vacances, son père infirme et Henri, la personne qui s’occupe de lui.
    Une maison à Jérusalem
    Amos Gitaï
    France, 1998, 89’
    Dix-huit ans après "La Maison" qui retraçait les changements de propriétaires et d’occupants d’une maison de Jérusalem-Ouest, Amos Gitai retourne sur les lieux de son premier film pour y observer les changements chez les nouveaux habitants comme dans le voisinage. Tel un archéologue, il dévoile, strate après strate, un labyrinthe complexe de destins.
    Une poste à La Courneuve
    Dominique Cabrera
    France, 1994, 54’
    Quotidien d’un bureau de poste de La Courneuve. Dans ce quartier défavorisé, la poste est le lieu où les habitants viennent d’abord toucher leurs allocations. D’un côté du guichet, c’est la règle qui prime, même s’ils ne peuvent rester insensibles face à la détresse ; de l’autre, il s’agit de s’adapter à des règlements parfois incompatibles avec la réalité.