Août, avant l’explosion
Avi Mograbi
France, Israël, 2002, 72 min / Couleur

Août, avant l’explosion, Avi Mograbi, France, Israël, 2002, 72’

Synopsis

"Je déteste le mois d’août" clame Avi Mograbi. "C’est un mois torride, déprimant et interminable"

En août 2000, Mograbi sonde l’état d’esprit de son pays et de ses compatriotes : violence, amertume et suspicion assombrissent le quotidien. L’atmosphère est lourde. Un sentiment de désastre imminent tient les gens sur le qui-vive : on se chamaille pour un rien.
Pourquoi filme-t-il ces images ? Qu’en fera-t-il ?
Un portrait actuel et nerveux de la psyché israélienne.

À propos du film

"Évidence documentaire et puissance fictionnelle sont ici embrassées.
Comment ? Dans Août, la réponse de Mograbi passe par deux mécanismes de répétition : celui, comme chaque fois, d’une insistance de la demande (il ne renonce pas) et celui d’une déconstruction de l’hystérie. Comment être juste dans un monde où tout est faux ? La douleur, la colère, la rage sont simulées. Les sentiments, faux. Pour sortir de l’hystérie et aller vers le cinéma, Mograbi en revient à l’inscription vraie du documentaire."
Extrait de Après, avant l’explosion. Le cinéma d’Avi Mograbi par Jean-Louis Comolli, Les Cahiers du cinéma.
"En gros plan, dans son salon, un homme face à la caméra nous parle, separle. Il s’interroge sur son désir de film — enregistrer l’état d’esprit d’Israël pendant le mois d’Août, ce mois symptomatique où tout suffoque, s’amplifie, gronde. (…)
Ce n’est pas un regard distant qui radiographie ainsi sa propre société. Critique mais impliqué, Mograbi engage et met à l’épreuve son propre corps. Dans les rues où, filmeur, il s’expose en provoquant passants et militaires, transformant le tournage en une confrontation permanente entre son corps et la société. (…) Cette mise en scène de soi où le corps filmeur / filmé est violenté, relève autant d’une nécessaire réflexion sur la position du documentariste, que d’une véritable performance vigoureusement libératrice, inventant ainsi une forme de distanciation incarnée." Safia Benhaïm, Catalogue des 10èmes Rencontres du cinéma documentaire (2005), p9

Générique

Titre

Août, avant l’explosion

Réalisateur

Avi Mograbi

Image

Avi Mograbi

Son

Avi Mograbi

Montage

Avi Mograbi

Pays

France, Israël

Année

2002

Sortie nationale

Mercredi 20 août 2003

N° de visa

104696

Distinctions

2002 : ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) - Cannes (France) - Programmation ACID 2002
2002 : Visions du réel - Nyon (Suisse) - Compétition Internationale
2002 : Festival international du film de Berlin - Berlinale - Berlin (Allemagne) - Prix de la Paix