A Place Called Chiapas
Nettie Wild
Mexique, Canada, 1997, 92 min

A Place Called Chiapas, Nettie Wild, Mexique, Canada, 1997, 92’

Synopsis

En 1996, la cinéaste journaliste canadienne Nettie Wild suit le soulèvement des indiens zapatistes pour défendre leur terre.

En 1996, la cinéaste journaliste canadienne Nettie Wild suit avec intérêt le soulèvement des indiens zapatistes pour défendre leur terre. Séduite par les communiqués poétiques du sous-commandant Marcos sur Internet, elle décide d’aller au Mexique, curieuse de faire connaissance avec une armée de libération qui impose un dialogue au gouvernement mexicain.
Elle se rend au Rassemblement International pour la Paix organisé par l’armée zapatiste où se retrouve l’intelligentsia européenne et demeurera huit mois au Chiapas. Elle découvrira peu à peu la fragilité des troupes de cette révolution pacifique, encerclées par l’armée mexicaine, dupées par le gouvernement qui favorise l’action des groupes para-militaires.
Pourtant le mouvement zapatiste résiste grâce à la force morale du peuple indien et au charisme de ses représentants - le pasteur Samuel Ruiz, Manuel Garcia, la commandante Anna-Maria et le populaire sous-commandant Marcos.
Tous sont conscients de la mort qui les guette mais tiennent bon dans la boue et le froid des montagnes où les soldats de l’armée mexicaine les poussent à se réfugier. De cette situation inextricable, le film tente une synthèse qui est aussi un plaidoyer pour une révolution menacée, oubliée des médias.
“Dans les montagnes du sud mexicain, la Mort est une vieille connaissance, comme quelqu’un qui a toujours une place à table… ” (Sous-commandant Marcos)

Générique

Titre

A Place Called Chiapas

Réalisateurs

Nettie Wild

Auteur

Manfred Becker
Nettie Wild

Image

Nettie Wild

Montage

Manfred Becker

Pays

Mexique, Canada

Année

1997