07/02/2023 à 18h30 | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
SÉANCE ANNULÉE | Iraniennes à la caméra : action !

Documentaire sur grand écran

En soutien aux récents soulèvements des femmes d’Iran, ces trois films invitent à remonter le fil du temps pour mieux embrasser les enjeux politiques du présent.

Filmer, non seulement pour documenter, mais aussi pour participer aux luttes contre les oppressions sociales et étatiques en Iran : telle est la disposition cinématographique des femmes documentaristes ici réunies. De l’ « année 0 » (1979) du Mouvement de libération des femmes iraniennes au long métrage collectif Profession : documentariste (2014), deux générations de femmes cinéastes manifestent leur profond engagement dans le présent. Entre les deux, la vertigineuse mise en perspective historique de The Silent Majority Speaks (2010) de Bani Khoshnoudi œuvre comme une boussole pour notre regard : l’image d’une lutte populaire ne connaît pas d’existence solitaire, elle sédimente inconsciemment une mémoire collective des événements.

- Claire Allouche, critique, doctorante et enseignante en cinéma.

Organisateur

Documentaire sur grand écran | En partenariat avec Another Gaze / Another Screen à l’occasion de la programmation « Films From Iran For Iran ».

Intervenants

En présence de Chahla Chafiq (écrivaine et sociologue), Sahar Salahshoor (cinéaste) .

Séances

Mardi 07/02/23 à 18h30 | Forum des images, Paris (75)

En présence de Chahla Chafiq

Mouvement de Libération des Femmes Iraniennes, Année Zéro
Sylvina Boissonnas, Claudine Mulard, Michelle Muller, Sylviane Rey
Iran, 1979, 13’
Le 8 mars 1979, les femmes iraniennes se soulèvent massivement pour leur liberté. À l’initiative d’Antoinette Fouque, des militantes du Mouvement de Libération des Femmes -Psychanalyse et Politique- les filment et témoignent de l’urgence d’une solidarité internationale des femmes.
The Silent Majority Speaks
Bani Khoshnoudi
Iran, 2010, 94’
En s’ancrant d’abord dans le « mouvement vert » de 2009, ’’The Silent Majority Speaks’’ questionne la sédimentation de la mémoire visuelle du peuple iranien comme processus nécessaire à d’impérieuses mobilisations, vers la fabrique commune de nouvelles représentations.

Mardi 07/02/23 à 21h | Forum des images, Paris (75)

En présence de Sahar Salahshoor

Profession : documentariste
Shirin Barghnavard, Firouzeh Khosrovani, Farahnaz Sharifi, Mina Keshavarz, Sepideh Abtahi, Sahar Salahshoor, Nahid Rezaei
Iran, 2014, 80’
À la lumière des récentes crises politiques, sociales et économiques en Iran, sept réalisatrices de documentaires parlent de leurs vies personnelles et professionnelles, de leurs préoccupations et de leurs défis.