07/04/2020 à 18h30 | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
Les Spectres d’une indépendance africaine

Documentaire sur grand écran

A travers des points de vue singuliers et précis, ces films se penchent sur deux grandes figures politiques africaines qui ne cessent de hanter la mémoire de ce continent  : le congolais Patrice Lumumba et le burkinabé Thomas Sankara.

Spectres et Sankara n’est pas mort ne sont pas à proprement parler des portraits de ­Lu­­­mumb­a et Sankara. Ils explorent, au présent, les conséquences de leurs combats et de leurs morts sur ceux qui en ont été les témoins ou les héritiers. Chacun des deux films se situe à un point opposé de l’espace et du temps. Spectres s’attache aux ex-colons et anticolonialistes belges qui tentent d’éclaircir leur propre histoire à travers l’élucidation des circonstances de la mort de Lumumba. Sankara n’est pas mort explore quant à lui la présence de Sankara dans la mémoire collective des anciens colonisés. Les premiers sont tournés vers un passé clos tandis que les seconds cherchent à s’ouvrir un avenir.

Intervenants

En présence de Lucie Viver (réalisatrice), Marcos Uzal (critique de cinéma) .

Mardi 07/04/20 à 18h30 | Forum des images, Paris (75)

Spectres
Sven Augustijnen
Belgique, 2011, 104’
Avec pour guide l’un des protagonistes belges de ce pan de l’Histoire, le cinéaste enquête sur l’exécution de Patrice Lumumba, perpétrée en 1961 dans un Congo tout juste indépendant.

Mardi 07/04/20 à 20h45 | Forum des images, Paris (75)

Avant-première, suivie d’un débat avec la réalisatrice

Sankara n’est pas mort
Lucie Viver
France, 2019, 109’
Au Burkina Faso, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, Bikontine, un jeune poète, décide de partir à la rencontre de ses concitoyens le long de l’unique voie ferrée du pays. Du Sud au Nord, de villes en villages, d’espoirs en désillusions, il met à l’épreuve son rôle de poète face aux réalités d’une société en pleine transformation et révèle en chemin l’héritage politique toujours vivace d’un ancien président : Thomas Sankara.