03/03/2020 à 18h30 | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
Qui va piano va solo

Documentaire sur grand écran

Deux portraits de pianistes virtuoses, dont l’existence est si entièrement centrée sur la musique qu’elle s’accompagne d’une grande solitude, et même d’une difficulté à vivre parmi les autres.

Les manies et obsessions de Glenn Gould étaient telles que des psychiatres se sont penchés sur son cas après sa mort. Syndrome d’Asperger ? Troubles psychologiques ? Martin, un Argentin lui aussi surdoué du piano est soumis à un suivi psychiatrique suite à une dépression. Son mal-être est palpable dans ses gestes, ses mots : seule la musique le transcende. Face à ces deux virtuoses solitaires et asociaux, les deux films s’interrogent. La névrose serait-elle le pendant du génie ? Pour pénétrer si profondément la musique, ne faut-il pas aussi s’extraire de la société ? A travers eux, il semble en tous cas que le mystère de la musique se tient hors des normes sociales.

Intervenants

En présence de Artemio Benki (réalisateur), Marcos Uzal.

Mardi 03/03/20 à 18h30 | Forum des images, Paris (75)

Séance présentée par Marcos Uzal

Glenn Gould, au-delà du temps
Bruno Monsaingeon
Canada, France, 2006, 106’
(…)

Mardi 03/03/20 à 20h45 | Forum des images, Paris (75)

Séance suivie d’un débat avec Artemio Benki

Solo
Artemio Benki
France, République Tchèque, 2020, 85’
Martín, pianiste virtuose et compositeur argentin, est depuis quatre ans patient de l’hôpital psychiatrique El Borda. Absorbé par la création de sa prochaine œuvre "Enfermaria", il tente en même temps de faire face à sa maladie et de retrouver, peut-être, une vie hors de l’hôpital.