27/09/2019 à 18h30 | Ellipse Cinéma, Ajaccio (20),
Double Jeu | 7ème Réseau
Faces à faces

Faces à faces

Réalisés dans la complicité et la confrontation entre filmeur et filmés, Quelle folie de Diego Governatori et Eux et moi de Stéphane Breton avancent au gré de ces collisions existentielles, heurtées ou chahutées, inoubliables. Deux films qui explosent la fameuse distance entre filmeurs et filmés.

En 2001, le réalisateur et ethnologue Stéphane Breton revient dans le petit village de Nouvelle-Guinée où, depuis des années, il tissait des liens avec les habitants, chasseurs-cueilleurs. L’œil rivé à sa caméra il enregistre leurs échanges, de mots et de monnaie… Près de vingt ans plus tard, Diego Governatori filme son ami Aurélien Deschamps, autiste, qui éclaire de ses mots son rapport au monde. Dans Eux et moi comme dans Quelle folie, filmeurs et filmés se confrontent, s’accrochent, mais se rapprochent et nous rapprochent. Et de cette dialectique naît la force même des films.

Intervenants

En présence de Diego Governatori.

Vendredi 27/09/19 à 18h30 | Ellipse Cinéma, Ajaccio (20)

Eux et moi
Stéphane Breton
France, 2001, 63’
Depuis quelques années, un ethnologue retourne régulièrement dans un petit village de Nouvelle-Guinée. Il parle la langue de ces gens qui se promènent nus avec leur arc, qui vivent en disputant (…)

Vendredi 27/09/19 à 21h | Ellipse Cinéma, Ajaccio (20)

Quelle folie
Diego Governatori
France, 2018, 86’
Depuis plusieurs années, Aurélien essaie de mettre en mots son autisme afin de mieux comprendre le rapport trouble qu’il entretient avec le monde: comment se voit-il, se pense-t-il, se vit-il ? Le film se propose d’accueillir et d’accompagner cette parole, de fixer les éclats d’un discours sans cesse sur le point de disparaître.