10/10/2017 à 19h & 21h | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
Les Filmothérapies de Raed Andoni

Les Filmothérapies de Raed Andoni

En deux films, le cinéaste palestinien poursuit un passionnant travail de réparation de guerre. Réparation personnelle (Fix me), puis catharsis de groupe avec d’anciens détenus d’une prison israélienne (Ghost hunting).

Avoir mal à la Palestine… c’est avec ce symptôme migraineux que Raed Andoni abordait son premier film. Comment vivre sous l’occupation sans que cette occupation occupe ta tête  ? C’est par un Fixe me construit par association d’idées, d’intuitions autour de son personnage de Palestinien sombrant dans la dépression que le cinéaste entame une ramification filmique qui l’amène à Ghost hunting. Dans ce deuxième film aussi, il se met en scène dans un atelier de réparation des identités individuelles en temps de guerre.
Annick Peigné-Giuly
Documentaire sur grand écran

Intervenants

En présence de Raed Andoni (réalisateur) .

Séances

Mardi 10/10/17 à 19h | Forum des images, Paris (75)

Séance présentée par Raed Andoni

Fix me
Raed Andoni
France, Palestine, Suisse, 2010, 98’
Raed, auteur réalisateur, a mal à la tête, au sens propre comme au figuré. Un crâne blessé par les coups en prison, un crâne occupé par l’Occupation israélienne. Armé d’humour et d’une certaine ironie, il interroge sa place dans la société palestinienne. Il décide de se faire soigner et de filmer sa psychothérapie...

Mardi 10/10/17 à 21h | Forum des images, Paris (75)

Séance suivie d’un débat avec Raed Andoni

Ghost Hunting
Raed Andoni
France, Palestine, Qatar, Suisse, 2017, 94’
Poursuivant sa quête de réparation, le cinéaste rassemble une équipe d’hommes ayant séjourné comme lui au centre d’interrogatoire al-Moskobiya à Jérusalem en 1985. À mesure qu’ils bâtissent un décor carcéral et reconstituent ce que fut leur détention, en endossant des rôles de gardiens et de détenus, la parole et les corps se libèrent.