05/10/2021 à 18h30 | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
Cinéma du réel : Front(s) Populaire(s)
Carte blanche à Cinéma du réel

Documentaire sur grand écran

À l’invitation de Documentaire sur grand écran, Cinéma du réel propose deux films de sa programmation Front(s) populaire(s) 2021  : «  À quoi servent les citoyens  ?   »

Deux films à la première personne, Rêve de Gotokuji par un premier mai sans lune de Natacha Thiéry (précédé de I Tried To Shout With Them de Nafiseh Moshashaeh) et un film collectif, et même anonyme,  Inside the Red Brick Wall pour revenir sur le questionnement qui était le nôtre dans le cadre de la programmation Front(s) populaire(s) de la 43e édition de Cinéma du réel  : «  À quoi servent les citoyens ? ». Du regard d’une iranienne étudiante en école d’art sur les manifestations étudiantes à la plongée au cœur du soulèvement citoyen et des affrontements avec les forces de l’ordre à Hong Kong,  en passant par  la chronique politique et intime de ce que fut le premier confinement, ces trois films - au-delà de constituer des instantanés d’une grande précision sur un temps présent - nous interpellent sur notre rôle de citoyens, notre capacité d’action, de réflexion et d’intervention sur un réel imposé par les dominants.

L’équipe du festival Cinéma du réel

Intervenants

En présence de Natacha Thiéry (réalisatrice), Nafiseh Moshashaeh (réalisatrice), François Bougon (responsable du service étranger de médiapart) .

Séances

Du mardi 05/10/21 à 18h30 | Forum des images, Paris (75)

En présence de Nafiseh Moshashaeh et Natacha Thiéry

I tried to shout with them
Nafiseh Moshashaeh
Iran, France, 2020, 10’
France, Strasbourg, 2019, une femme iranienne immigrée, étudiante en art, flottant à travers et observant sa nouvelle vie alors qu’elle est toujours attachée à son passé. Perdue dans le passé et le présent de sa vie personnelle, sociale et politique, elle lutte pour comprendre et survivre dans des mondes parallèles paradoxaux… vivant quelque part entre les deux.
Rêve de Gotokuji par un premier mai sans lune
Natacha Thiéry
France, 2020, 46’
Pour la première fois depuis 80 ans, le 1er mai 2020, partout dans le monde, est célébré dans l’enfermement. Fin avril 2020, à l’approche de cette Journée internationale des travailleurs, j’adresse une lettre cinématographique depuis Paris à un ami japonais vivant à Tokyo : les deux capitales sont en état d’urgence sanitaire liée au virus covid-19. À l’approche du 1er mai 2020, le souvenir du 1er mai 2018 à Tokyo m’est revenu en rêve. Je restitue ce que je perçois de Paris confiné, dont les habitants sont surveillés de jour et de nuit, et retrouve les sensations de Tokyo en 2018, lors du cinquantenaire du 1er mai 1968, entre défilé et temple de Gotokuji, jusqu’à une rencontre inoubliable, un cadeau du hasard. Les luttes aussi sont contagieuses et universelles. Et rien ne peut empêcher nos rêves d’une société plus juste.

Du mardi 05/10/21 à 20h45 | Forum des images, Paris (75)

En présence de François Bougon, responsable du service étranger de Médiapart

Inside the red brick wall
HK Documentary Filmmakers
Hong-Kong, 2020, 86’
Un témoignage sur l’occupation de l’Université polytechnique de Hong Kong en novembre 2019, lors des manifestations contre la loi d’extradition, qui donne à voir de l’intérieur les événements qui y sont survenus, alors même que les réalisateurs s’exposaient à des risques considérables en prenant part à l’action.