02/07/2021 à 10h & 18h | Ty Films - Rencontres du film documentaire, Mellionec (22),
Tournée | 7ème Réseau
Une journée avec Dominique Cabrera

Une journée avec Dominique Cabrera

S’illustrant par une admirable simplicité, le cinéma de Dominique Cabrera a cette justesse qui nous met au contact de la vie ; qu’il s’agisse de ses films tournés en Algérie, en banlieues parisiennes ou de ses films autobiographiques. Cette rencontre avec la réalisatrice sera l’occasion de mettre en lumière un art certain de s’engager dans le « commun ».

La journée sera suivie d’une dédicace de l’ouvrage « Dominique Cabrera. L’intime et le politique », écrit sous la direction de Julie Savelli (de l’incidence éditeur, 2020). Retrouvez cet ouvrage parmi d’autres à la librairie Le Temps qu’il fait à Mellionnec.

Intervenants

En présence de Philippe Piazzo (scénariste), Dominique Cabrera (réalisatrice) .

Séances

Du vendredi 02/07/21 à 11h30 | Ty Films - Rencontres du film documentaire, Mellionec (22)

Réjane dans la tour
Dominique Cabrera
France, 1993, 15’
Employée du Val Services, un organisme tourné vers la réinsertion professionnelle des habitants du quartier, Réjane fait le ménage dans l’une des tours de la cité du Val Fourré, à Mantes-La-Jolie. Au fil des étages, elle se livre peu à peu, évoque son travail, dit sa détresse et sa solitude quotidienne.

Du vendredi 02/07/21 à 14h30 | Ty Films - Rencontres du film documentaire, Mellionec (22)

Ici là-bas
Dominique Cabrera
France, 1988, 13’
Ici : la France 1987, là-bas : l’Algérie 1963. Comment accepter cet héritage ? Un film de mémoire à travers des portraits de la famille de Dominique Cabrera.

Du vendredi 02/07/21 à 16h | Ty Films - Rencontres du film documentaire, Mellionec (22)

Une poste à La Courneuve
Dominique Cabrera
France, 1994, 54’
Quotidien d’un bureau de poste de La Courneuve. Dans ce quartier défavorisé, la poste est le lieu où les habitants viennent d’abord toucher leurs allocations. D’un côté du guichet, c’est la règle qui prime, même s’ils ne peuvent rester insensibles face à la détresse ; de l’autre, il s’agit de s’adapter à des règlements parfois incompatibles avec la réalité.