03/12/2019 à 18h30 & 20h30 | Forum des images, Paris (75),
Doc & Doc
Humanité, aux marges

Documentaire sur grand écran

Des banlieues d’hier à celles d’aujourd’hui, là où la mise au ban frappe des communautés entières, le cinéma s’emploie parfois à dire quelques vérités crues. Entre terrains vagues, cités, et bidonvilles, il s’agit sans cesse de Prendre place (A Lua Platz), comme êtres humains, à la hauteur des autres.

L’Amour existe, Être Tzigane, Prendre place. Les titres assemblés pour ces séances posent tous des affirmations d’humanités, là où les sociétés en étouffent l’évidence. La même rage tissée d’amour, la même frontalité du regard et de la voix, traversent le documentaire de Maurice Pialat, portrait inégalé et toujours actuel de l’être-banlieue, et celui de Peter Nestler, peu montré, mais redonnant pourtant tout son sens à un mot si bafoué, Rrom, signifiant Homme (les œuvres de ce cinéaste essentiel seront prochainement éditées en DVD par Survivance). Aujourd’hui, A Lua Platz prolonge et assemble ces constats malheureusement intemporels, en accompagnant avec fraternité les réflexions et les luttes de familles roumaines vivant en squats et bidonvilles, en Seine-Saint-Denis.

Jérémy Gravayat,
Réalisateur de A Lua Platz

Intervenants

En présence de Jérémy Gravayat (réalisateur) .

Mardi 03/12/19 à 18h30 | Forum des images, Paris (75)

En présence de Jérémy Gravayat

L’Amour existe
Maurice Pialat
France, 1961, 19’
Opposition entre la vie passée sur les bords de Marne avec ses guinguettes, ses promenades ou encore ses cinémas et le studio Méliès, et l’isolement de la banlieue des années soixante.
Zigeuner Sein
Peter Nestler
Suède, Allemagne, 1970, 47’
L’histoire des populations tsiganes est marquée par la persécution, dont la tentative d’extermination par les nazis représente un pic d’une violence inouïe. En entrelaçant les œuvres puissantes du peintre Otto Pankok, les souvenirs des violences subies et la dureté de la vie quotidienne, Peter Nestler, travaillant avec sa femme, Zsóka, et avec sa mère, Birgitta Wolf, aborde avec beaucoup d’empathie et de lucidité l’histoire d’un peuple digne et constamment menacé.

Mardi 03/12/19 à 20h30 | Forum des images, Paris (75)

En présence de Jérémy Gravayat

A Lua Platz
Jérémy Gravayat
France, 2018, 94’
En Seine-Saint-Denis, des années durant, des familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Devenus compagnons de route lors de luttes contre les expulsions, nous fabriquons ce film ensemble, comme autant de maisons ouvertes. Cheminant de villages quittés en bidonvilles, squats et cités, l’intimité de leurs récits se confronte à une banlieue en constante mutation. Des Grands Ensembles jusqu’au Grand Paris, leurs trajectoires retissent une histoire commune, celle de solidarités habitantes refusant la relégation.