Aller au contenu principal

FILM

Tourisme international
France
Couleur
2014, 48 minutes

Après les strates historiques et les paradis artificiels de l'Allemagne d'Hinterland (Fid 2009) et l'Afrique marquée par le regard de la colonisation de L'Hypothèse du Mokele-Mbembe (Fid 2011), Marie Voignier poursuit son exploration des imaginaires politiques et des utopies où mythes, récits et faits se croisent. Pour cet opus, ce sera la Corée du Nord. En ouverture, nous voici à Pyongyang, dans le bureau d'une institution officielle : un homme raccroche son téléphone - bruit du combiné téléphonique -, puis crépitement d'un flash alors qu'on le photographie. Il réagit, parle, mais de ses lèvres en mouvement, l'on n'entendra pas les mots, comme effacés. Tel est posé l'écart au travail entre ce qui se voit, se montre et peut se dire. Mais que dire et comment dire ce pays où tout est maîtrisé, contenu, et d'où rien ou presque ne filtre ? Se succèdent visites, ici un musée de peinture, là la maison natale du Président, inclinaisons respectueuses comprises. Un périple muet aux sons comme étouffés dans un pays où l'on apprend que le Président lui-même s'inquiète de chaque détail, où la peinture semble se substituer à la photographie, où tout le cinéma est doublé par crainte de débordements. Un voyage dans un pays en perpétuelle représentation où se confrontent deux logiques, celles du vouloir voir et du montrer : celle d'un pouvoir qui ne laisse rien au hasard, et celle du tourisme en recherche d'images.
(Nicolas Feodoroff, FID Marseille 2014)

Distinction(s)

2015 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques
2015 : Festival international du film d'environnement de Paris (FIFE) - Paris (France) - Compétition
2014 : Festival du film de Vendôme - Vendôme (France) - Prix Format Court
2014 : Doclisboa - Festival Internacional de Cinema Documental - Lisbonne (Portugal) - Compétition Internationale - Courts métrages
2014 : FIDMarseille (Festival International de Cinéma) - Marseille (France) - Prix du Groupement national des cinémas de recherche (GNCR) - Mention spéciale

Comment une dictature se présente à ses touristes ? Quel récit, quels acteurs, quelle mise en scène mobilise-t-elle ? Le film a été tourné comme la captation d’un spectacle à l’échelle d’un pays, la Corée du Nord. Musées, ateliers de peinture, studios de cinéma ou usine chimique nous sont présentés par des guides dont on n’entendra jamais les voix.

Ce film figure dans la Proposition de programmation
Ce film figure dans le(s) Événement(s)
Ce film figure dans le(s) Événement(s)