Aller au contenu principal

FILM

Le Grand' Tour
Belgique
Couleur
2011, 105 minutes
Sortie nationale 24 Juillet 2013

Le Grand’Tour, Mon Grand’Tour. A quarante ans, on commence à comprendre certaines choses. C’est du moins ce qu’on croit. C’est à la fois agréable et déstabilisant. Quarante ans, l’âge du Milieu. « Middle Age Crisis » disent les anglo-saxons. La grande question de la quarantaine, c’est celle de sa destinée. Peut-on encore la réécrire ou est-il déjà trop tard ? Quarante ans… Ce sentiment d’avoir déjà bouclé un premier « tour de piste », d’être à un tournant, je le partage avec les gars du Grand’Tour. Il y a trois ans, Vincent Solheid m’a proposé de le filmer, lui, et sa fanfare bidon : la « Prînten ». Fanfare d’amour et d’amitié, comme le dit fièrement sa bannière. Cette bande de Valeureux voulait partir, sortir, dormir dans les bois, marcher à travers champs. Boire, chanter. Peut-être rentrer, peut-être mourir, mais avant tout se sentir en vie. Alors, j’ai attrapé ma caméra et je les ai suivis.
Ce long-métrage est né de cette simple invitation et de ce geste spontané pour déboucher sur un projet de vie fou, démesuré. Un road-movie intérieur, un film organique ou plus simplement un Grand’Tour... Je ne sais toujours pas si on est plus sage à quarante ans mais je sais, par contre, qu’à quarante ans tout reste à faire.
Jérôme Le Maire

http://www.critikat.com/Le-Grand-Tour.html

http://www.facebook.com/legrandtourlefilm

Dossier de presse

UN BON TOUR DE JERÔME LE MAIRE
Lard ou cochon? Fiction ou documentaire? C'est dans ce trouble cinématographique enivrant que nous plonge le film de Jérôme Le Maire. Un trouble qui n'est pas seulement un outil narratif, mais le moteur même du film. Comment échapper à la réalité et retrouver la vérité? En suivant la route prise par ces dix petits hommes rouges dans les forêts ardennaises. Dix hommes partis pour le carnaval du monde, grand travestissement en fanfare de leur propre vie, voyage philosophique de l'autre côté du miroir. Dix hommes qui, en se perdant, se trouvent.
Ce grand tour illusionniste qui passe, en glissements furtifs, du documentaire potache au conte métaphysique, nous faire boire jusqu'à la lie une ivresse déjantée et mélancolique. Cette expérience de l'excès qu'offre ce film de Jérôme Le Maire signe une liberté artistique jubilatoire.
Annick Peigné-Giuly
 

Distinction(s)

Festival International du Film Grolandais – Amphore d’or
Festival International du Film de Rotterdam
Festival International du Film Francophone de Namur
Festival Entrevues de Belfort
Sélection Acid, Festival de Cannes

Bande-annonce
Voir la vidéo

10 hommes dans la quarantaine, 10 amis, rejoignent à pied "le carnaval du monde" pour faire la fête, marcher à travers bois, le temps d'un week end, sans femmes ni enfants. Faire un tour en quelque sorte. Ils ne reviendront que six mois plus tard, et encore, pas tous !

Ce film figure dans le(s) Événement(s)